Vie privée

Mordre sur sa chic

Et oui, encore un. Bon, pour l’instant il n’y en a que un seul par semaine, mais je suis plutôt contente de moi! 🙂

BONJOUR MES CHATS! ♥

Je reviens pour un article un peu spécial. Depuis bientôt six mois, je dois mordre sur ma chic. Mais, pourquoi me direz vous?

Comme certains le savent, je suis victime d’une maladie, dont seulement 20.000 belges sont atteints. Et seulement une poignées sont à mon stade. Je vous en parlerais bientôt dans un article entier, car j’aimerais me renseigner sur certaines choses avant. 🙂

Bref, depuis bientôt six mois, celle-ci ne cesse de me faire souffrir, tous les jours. Depuis mai 2018 ; j’ai du avoir… 1 mois de repos? En tout et pour tout.

Je suis littéralement sur les rotules, j’ai envie de pleuré lorsque je dois me lever pour affronter la foule, tout en sachant qu’à n’importe quel moment je peux totalement m’effondrer. J’ai une épée de Damoclès au dessus de ma tête. Je sais que je peux perdre pieds en quelques instants. Et pourtant, j’ai encore des fichus cons qui sont capables de me dire: « oh ça va, ce n’est pas si douloureux » PUTAIN, tu veux que je te brise les os un par un, pour voir si ce n’est pas douloureux? Crois moi, c’est ce que je vis tous les jours. Plus toutes les autres douleurs et symptômes, sinon voyons, ça ne serait pas drôle!

Si vous saviez, comme tous les jours, je dois sourire en mode « tout va bien » alors que non, tout ne vas pas bien. Je dois me rendre en cours dans cet état, parfois mes copines le voient et me demandent ce que je fous là. Et, je réponds par un mouvement d’épaules désinvoltes. Parce que je n’ai pas le choix,  parce que si je veux réussir je dois être là, parce que je ne peux pas demander à mon médecin de me donner des certificats quand je le souhaite.

Quand je vous écris ces lignes, je suis dans un état pitoyable, je ne cesse de pleurer de douleur, et pourtant, je vais devoir aller en cours. Alors que la seule chose que je souhaite, c’est d’avoir une semaine où je peux rester au chaud, me reposer et laisser mon traitement agir. Et surtout, j’aimerais pouvoir assimiler le fait que mon traitement, est en train de me tuer de l’intérieur.

Mais non, on ne me laisse pas le temps, j’ai 22 ans, et je suis seule dans ce combat, je dois serrer les dents, dire que je vais bien pour ne pas inquiéter les gens qui m’entourent, tout en priant qu’on trouve un vrai traitement, et que ça arrive avant que je sois obligée de passer au bloc et que ma vie ne soit plus la même.

Toujours là? C’est dur n’est ce pas d’entendre ça? Alors que j’entends des personnes pleurées lorsqu’ils ont un rhume ou une grippe et qu’ils ne peuvent plus bouger. Qu’est ce que je devrais dire. Malgré ça, malgré tout ce que je subis, je dois me bouger, qu’importe la douleur, qu’importe mon état. Et pourtant, il y a encore et toujours des personnes (et des putains de médecins du FPS finances) qui sont là pour me dire que ce n’est pas grave. Du moment qu’on n’en meurt pas, ce n’est pas grave. Cool, et le jeune de 25 ans qui en est mort? Et la gamine de 17 ans? Ils leur disaient ça aussi. Aujourd’hui, ils ne sont plus là. Personne ne sait comment elle peut évoluer, et y’aura toujours des connards pour ce permettre de faire comme si tout était simple, tout était rose, comme si c’était facile.

Au nouvel an, cessez de demander de l’argent. Demandez la santé! lorsque vous avez la santé, vous êtes bien plus riches, vous pouvez me croire. Et vous pouvez travailler pour devenir riche. Mais une fois que vous êtes malades à vie, c’est terminé.

Si des personnes de votre entourage sont malades, je vous en supplie, ne leur dites jamais que ce n’est rien, que ça va passer, que ce n’est pas grave. Parce que vous ne pourrez jamais comprendre ce qu’ils ressentent au fond d’eux.

Voilà mes chats, c’est tout. Maintenant, j’aimerais que vous me partagiez en commentaire: Etes vous malade? Avez vous des personnes dans votre entourage qu’ils le sont? Sinon, si vous êtes en bonne santé et votre entourage aussi, je suis heureuse pour vous. Mais, ne jugez jamais une personne malade, et sachez que ça ne voit pas toujours à l’extérieur.

Donc les jugements du style: « Oh; il est en maladie mais il n’a rien » stop, renseignez vous correctement avant. Beaucoup ont dit cela de moi, et une fois mon dossier médical devant les yeux, ils ont fermé leur gueule. BIEN ENTENDU: Il y a des profiteurs, comme partout, mais renseignez-vous avant de poser un jugement!

LA BISE ♥

  • Aimer ou commenter l’article s’il vous a plu, car ça fait toujours plaisir et j’adore prendre le temps de vous lire et vous répondre.
  • Lire mes précédents articles si ce n’est pas encore fait.
  • Vous abonner au blog pour être averti des nouveaux articles mis en ligne.
  • Vous pouvez aussi me suivre sur ma page Facebook.
  • Où encore, me suivre sur Instagram où je suis très active pour des photos et des petits moments exclusifs mais aussi être au courant des prochains articles.
  • Vous pouvez me retrouver sur Twitch pour des lives exclusifs!
  • Vous pouvez me retrouver sur notre chaîne Youtube, sur notre instagram et notre twitter
  • Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, suivre mon chéri sur Twitch.

Kiss kiss.

Mioou.

Publicités

8 réflexions au sujet de “Mordre sur sa chic”

  1. C’est quand on a des problèmes de santé que l’on se rend compte que celle-ci est précieuse. Tu as raison : La santé est le bien le plus important, bien avant l’argent et tout le reste.
    Je te souhaite une meilleure santé pour 2019 et au-delà.
    Bises.

    Aimé par 1 personne

  2. Vous avez bien du courage.
    Est il possible de guérir de votre maladie? Il y a t’il eu des cas?
    Je vous le souhaite.
    Vous faites bien d’écrire et de vous exprimer.
    J’ai des amis malades. 2 personnes qui vivent les suites d’un avc. Deux autres qui se battent contre des cancers.

    J'aime

  3. Je suis d’accord avec toi, quand on n’a pas la santé, on est loin d’être riche vu que la plus belle des richesses c’est la santé qui permet de faire beaucoup de choses. Alors que la maladie, empêche de faire des choses (sport intense, travailler parfois etc .. )

    Et pour répondre à ta question, je suis également malade ( Fibromyalgie diagnostiquée depuis 2008, diabète de type 2, NASH au foie à cause de certains traitements qui ont fragilisés mon foie et de l’hypothyroidie ) et pour couronner le tout je me bat contre le surpoids depuis mes 5 ans 🙄 Mais j’ai aussi des proches malades dans mon entourage, à commencer par mes parents 😦 Mon papa fait de la polyarthrite à un stade avancé, a un staphylocoque doré dans son sang qui peut se réveiller à n’importe quel moment, le diabète . Puis, ma maman a une maladie rare qui touche son appareil digestif , elle ne peut pas être soignée, juste être contrôlée par des opérations. Elle a frôlé la mort à cause de ça car à cause de sa maladie, elle était descendue à 32 kilos . Le pire dans tout ça, on a dut taper du poing sur la table pour que notre ancien médecin traitant l’hospitalise pour des examens plus approfondis.

    C’est pour ça que comprend tout à fait ce que tu vis , ce que s’est que de vivre avec de la souffrance quotidienne et la maladie . Je sais aussi ce que s’est que d’avoir des proches qui n’arrivent pas à comprendre ce qu’on endure. C’est une des pires choses qui puissent exister car on se sent très vite abandonnés dans nos combats. Alors que se sentir soutenu, ça apporte un moral d’acier mais également la force de se battre.

    Sois forte en tous cas , je t’embrasse 😘

    J'aime

  4. Courage petite fée. Tu as raison. Les gens sont rarement compatissants avant de subir la même chose ou d’être malade également. Pour ma part, depuis l’enfance, j’ai toujours fait des dépression. La 1ère à 9 ans. Ma famille ne l’a jamais compris et encore moins accepté. J’ai eu des périodes plus ou moins longues d’arrêt. Des tentatives de suicide. Maintenant, je suis guérie. Par contre, il y a 2 ans, j’ai commencé à faire des crises d’angoisse. J’ai lutté pendant un an avant de me résoudre à prendre des médicaments. Depuis, je revis. Je sais que je vais devoir les prendre le reste de ma vie. Je l’accepte. L’essentiel est d’être bien. Petite fée, je te souhaite pour 2019 de retrouver ta santé ou au moins qu’elle se stabilise. Je te souhaite plein succès dans la suite de tes études et du courage pour affronter les personnes qui ne comprennent rien à rien. Gros bisous. Meilleures pensées.

    J'aime

  5. Coucou 👋🏻 je comprends ce que tu ressens car je suis malade moi aussi et pas toujours comprise. Surtout dans le monde professionnel. Je n’écris pas pour que l’on s’apitoie sur mon sort mais je sais que de savoir qu’on n’est pas seul dans cette situation ça fait un peu de bien ☺️ Bisous et bon courage 😚

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.